You are currently viewing La ruche kényane

Les membres du chantier « ruches et biodiversité » se sont lancés un défi : construire une ruche dite « kényane » à partir de matériaux de récupération : dons de bois, de visserie, de charnières et de plexiglas ; recyclage de palettes non traitées.

Il s’agit d’une ruche horizontale, construite à partir de matériaux simples et où la récolte de miel s’effectue nécessairement sans outil.

Deux fenêtres permettront d’observer l’intérieur de la ruche (elles seront recouvertes par des volets)

>> tous les détails, avantages et fonctionnement de la ruche horizontale ici

Première séance de construction (en janvier) : découper les planches et assembler le corps de la ruche.

Les planches n’étant pas à la largeur voulue, il a été nécessaire de les redécouper et d’ajouter des tasseaux perpendiculaires pour l’assemblage. Un gabarit en carton a permis de s’assurer des mesures.

Deuxième séance (en février) : finir l’assemblage du corps et bâtir le toit.

Troisième séance (en mars) : finir le toît, découper les barrettes qui accueilleront les rayons, découper l’emplacement des fenêtres en plexiglass, adapter les charnières (soudure)

Quatrième séance (à prévoir) : poser les fenêtres et construire les volets, poser les charnières, bâtir les pieds de la ruche, peindre la ruche avec une peinture naturelle à la farine

 

Un grand merci à Olivier de nous accueillir dans son atelier en Crau,
à Ronald pour le don de planches de bois massif,
à Gwenael pour ses conseils apicoles,
à Luc pour son expertise de la découpe,
et à tous les autres bâtisseurs patients et motivés : Christine, Béatrice, Françoise !

Laisser un commentaire